Traiter les ressources en eau

Notre mission de distributeur d’eau est d’assurer 24h/24 la production et la distribution de l’eau potable et de garantir la continuité de ce service en toutes circonstances. Nous prélevons l’eau dans le milieu naturel, la traitons pour la rendre propre à la consommation, la stockons et la distribuons.

Nos équipes d’exploitation, intégrées au cœur des collectivités, gèrent au quotidien :

  • 24 millions de m3 d’eau potable produits et distribués par an
  • 12 millions de m3 d’eau brute produits et distribués par an pour l’irrigation
  • 450 installations (stations de pompage, station de traitement d’eau, réservoirs, etc ..)
  • 3000 km de réseau exploités

Les traitements pour rendre l’eau potable sont adaptés aux caractéristiques des ressources en eau, qu’elles proviennent d’eaux souterraines ou d’eaux de surface. Le groupe Saur a mis au point et breveté des solutions de traitement variées, adaptées aux caractéristiques des ressources, et garantissant des qualités d’eau optimales.

Ces procédés sont développés par le pôle ingénierie du Groupe, et répondent aux problématiques du traitement de l’eau :

  • Optimiser les consommations en énergie et en réactifs de nos installations
  • S’adapter aux variations de qualités des eaux à traiter
  • Protéger la ressource et les périmètres de captage
  • Proposer des traitements complémentaires aux collectivités qui le désirent (dureté de l’eau, résidus médicamenteux, pesticides, etc.)
  • Préparer les plans de gestion de crise pour pallier tout évènement imprévu (pollution de la ressource, interruption d’alimentation, etc.)

La connaissance des spécificités de l’île

Ce sont des « prouesses » quotidiennes qu’accomplissent certains collaborateurs, afin que chaque matin l’eau coule dans les foyers de l’île. Ilen est ainsi des gardiens de captage qui assurent la surveillance, par tous les temps, des conduites posées à flan de remparts, qui traversent les ravines pour atteindre les ouvrages que sont les « Bras de Jeanne », « Ravine des Merles » ou « Pont du Diable ». Ces captages, après stockage et desinfection, alimentent directement les réseaux de distribution.